10 (plus ou moins) bonnes raisons de devenir écolo en 2017

devenir écolo en 2017

On nous exhorte à devenir écolo à grand renfort de prophéties catastrophistes et de motifs abstraits. En plus des semaines de soixante-douze heures, de l’intendance à la maison et des merdes administratives (sans parler des marmots), il faudrait aussi se sentir concerné par la pollinisation et le cul des vaches. Franchement, dans ce contexte, l’avenir des ours blancs ? Balec. Vous n’avez même pas le temps de vous couper les ongles des orteils.

C’est bête parce que sans les abeilles ou la banquise, on est mal. Mais genre mal, mal, mal. Attention, je suis à deux doigts de vous culpabiliser. Mais plutôt que de vous mettre des photos d’oursons mignons, j’ai listé en quelques points en quoi devenir écolo peut tout à fait rejoindre votre intérêt personnel et égoïste d’enfoiré d’individualiste de merde. Et votre cupidité aussi. Et votre flemme. Et… Bref.

Continuer la lecture « 10 (plus ou moins) bonnes raisons de devenir écolo en 2017 »