15 septembre 2022

J’ai choisi de fermer mon entreprise : mon témoignage

Au début de l’été, j’ai décidé de fermer mon entreprise, après deux années en EIRL et quatre comme micro-entrepreneure. Si aujourd’hui, je vis ce choix comme un soulagement et une ouverture, prendre cette décision n’a vraiment pas été une promenade de santé. Elle m’a fait passer par tout un tas d’émotions désagréables et de questions inconfortables dont on parle peu, et que j’aimerais partager ici.

Pourquoi ça me tient à cœur ? Parce qu’on parle souvent de la création (d’entreprise ou de projet), mais beaucoup moins de la fin, de l’arrêt, de la fermeture – qu’elle soit subie ou choisie. Qu’est-ce qui fait qu’un jour, on décide d’arrêter ? Qu’est-ce qu’on vit, quand on choisit de fermer son entreprise ? Par quelles étapes on passe ? Je vous partage mon témoignage, évidemment subjectif, mais qui vous aidera je l’espère à mieux vivre les fins… D’une entreprise ou d’autre chose.

Prêt·e ? Installe-toi confortablement. J’ai pris mon temps pour raconter cette traversée 🙂

🎧 Pourquoi et comment j’ai décidé de fermer mon entreprise :

Tu peux écouter cet audio ici et maintenant, ou le télécharger sur l’appareil de ton choix pour le savourer plus tard ! 👇

J’espère que ce format vous plaira 🙂

Je me réjouis d’avance de lire ce que ça fait résonner chez vous, et vos questions éventuelles.

Le plan de l’audio :

Pourquoi j’ai décidé de fermer mon entreprise

  • Une année en-dessous de mes prévisions
  • La faute au contexte ? (victimisation vs. écoute de soi)
  • Ce qui se tramait : fatigue extrême et lassitude
  • L’EIRL, un contenant qui n’était plus adapté à mes besoins / envies

Ce que fermer mon entreprise m’a fait traverser

  • L’insécurité financière… Ou pas
  • La dés-identification à l’étiquette de « l’entrepreneure »
  • Une interrogation profonde sur la réussite
  • La peur d’entrer dans l’inconnu et l’inconfort de pas savoir

Et la suite ?


D’autres partages sur le thème de la fin (notamment d’une entreprise) :

🍂 J’ai été très touchée par le témoignage courageux de Julie, fondatrice de la Box à Planter, sur la fin d’une belle aventure.

🍂 Sur le blog, j’ai écrit un article qui parle de notre rapport évitant à « la fin des choses ».

🍂 Sur Welcome to the Jungle, j’ai aimé lire des témoignages d’entrepreneur·es qui redeviennent salarié·es, et comment ils·elles ont géré cette transition.

témoignage fermer EIRL

Photo : redcharlie sur Unsplash

À lire aussi…

18 Commentaires

  1. Amandine

    Merci pour ce partage, Anaelle, je l’ai trouvé intéressant et je l’ai écouté avec attention.

    Et oui la réussite « à l’ancienne », c’est surfait et ça n’épanouit personne, ou en tous cas pas/plus grand monde.

    Je trouve que tu as une belle légèreté sur un truc assez « lourd » au final.

    Je pense qu’on est beaucoup à être trop parasités par des critères de « réussite » extérieure qui n’épanouissent pas.

    Et que desfois c’est tellement intriqué et emmêlé dans tous les sens que ça peut prendre parfois du temps pour en arriver à se dire eh en fait je m’en fous de ce truc j’en veux pas, au fait, pourquoi je me dis que je suis sensée vouloir ce truc nul dont je veux pas, ça n’a pas de sens.

    Beaucoup d’injonctions sociétales/familiales/ancestrales etc. souvent là-dessous, et parfois insoupçonné le bazar qu’il y a sous le tapis sur des choses qui semblent pourtant « anodines » en surface.

    Réponse
  2. Didier CHAMBON

    Merci Anaelle pour ce partage sans filtre comme tu en as l’habitude et comme je les aime 😉
    Bravo pour cette décision.

    Je te souhaite tout le bonheur que tu mérites dans ta nouvelle vie pro.

    Réponse
  3. Chloé ds

    Merci Anaëlle pour ton témoignage, c’est effectivement un sujet peu abordé… je ne suis pas dans le cas d’une « fin » puisque je n’en suis encore qu’au début de ma vie d’entrepreneur mais vu le contexte économique, c’est effectivement une interrogation et surtout une angoisse qui reste latente, cette fameuse épée de Damoclès. Et je pense que lorsqu’on gère une entreprise on a très vite tendance à laisser le « soi » de côté, laisser tomber les moments d’introspection, on est très vite aspiré dans cette spirale de tout ce qu’il y a à faire dans le quotidien et à se déconnecter de soi-même. Enfin c’est mon sentiment
    Bref merci de m’avoir permis de penser autrement que comme un échec si je devais fermer mon entreprise

    Réponse
    • Anaelle

      Heureuse de t’ouvrir cette porte Chloé ! J’observe que souvent, on se confond avec son projet et on confond sa valeur en tant que personne avec le réussite de ce projet… Alors que juste une expérience que l’on fait, qui nous apprendra ce qu’elle a à nous apprendre. Et la honte qu’on peut ressentir à « échouer » vient principalement d’un regard très dur que l’on porte sur soi. Je te souhaite plein de joie et d’enseignements dans ton aventure avec Biocoop :-*

      Réponse
  4. HIRRIEN

    Hello Anaelle,
    Merci beaucoup pour ce super partage de ton expérience, qui effectivement laisse la place à la douceur et à l’écoute attentive de ses propres besoins. Moi-même en pleine réflexion par rapport à mon activité de coach pro, agile et de conférencière sur le Numérique Responsable, ça m’a beaucoup parlé et touchée.
    Je prendrais un jour le temps de te contacter sur LinkedIn, je suis certaine qu’on aura de quoi échanger et je te remercie encire pour la qualité et la générosité de tes mots 🙂
    Un très beau chemin à toi et tout le meilleur 🙂
    Gwénaëlle

    Réponse
    • Anaelle

      Merci pour ton retour Gwenaëlle, au plaisir d’échanger 🙂

      Réponse
  5. Tiphaine

    Merci beaucoup pour ce témoignage qui vient du coeur. Je vis une situation presque similaire et me suis aussi sentie très seule face à l’attente, l’inconnu, etc. Ça remue et en effet, c’est super important d’écouter son corps et son coeur. On ne peut qu’aller de l’avant ! Je te souhaite de belles surprises pour la suite 🙂

    Réponse
    • Anaelle

      Oui ! Et de bien s’entourer, aussi. Je te souhaite également de belles suites 🙂

      Réponse
  6. Nathalie

    Anaelle, j’admire la qualité de ton introspection et ta capacité à transmettre tes découvertes.
    Merci pour ta sincérité envers toi-même et ta communauté.
    Ton audio est vraiment agréable à écouter et très inspirant.
    Tes questionnements résonnent avec ceux de nombreuses personnes multipotentielles.

    Réponse
    • Anaelle

      Merci Nathalie, ça me touche !

      Réponse
  7. Marianne

    Bonjour Anaëlle
    J’ai tout écouté d’une traite, aujourd’hui c’est la pause, c’est tombé à pic !
    j’ai beaucoup aimé, tu as une voix agréable et douce
    Un vrai sujet peu abordé, il est vrai
    Je prévois de me lancer aussi en indépendante mais d’abord commencer par rejoindre une CAE. J’aime bosser seule mais j’ai aussi besoin de contacts
    Mon projet est aussi dans la transition écologique (tu vois)
    J’ai pris plein de notes : accepter de traverser les émotions à fond, s’écouter, prendre le temps, soigner ses relations aussi.
    Tes envies de connexion, d’activité dehors et manuelle sont assez proches de mon projet de vie (pro et perso vont ensemble) long terme. On est trop loin géographiquement mais ça me fait du bien de constater encore qu’on est sur la même longueur d’onde (je sais plus si j’avais déjà commenté en ce sens sur un autre post, je sais plus ce que je dis et où)
    Bonne fin de journée

    Réponse
    • Anaelle

      Plein de résonances en effet 😉

      Réponse
  8. Sabine

    Merci beaucoup pour ce témoignage en toute transparence qui met tout simplement des mots sur des sentiments que je traverse également.

    Réponse
  9. Cécile Doherty-Bigara

    J’ai beaucoup aimé écouter ton histoire, car effectivement, on entend rarement parler des fins. Ce qui participe à l’idée que la fin est un échec, puisqu’on en parle pas ! Merci beaucoup.
    C’est plus doux un monde avec toutes ces nuances partagées.

    Réponse
    • Anaelle

      Je trouve aussi 🙂 Merci Cécile.

      Réponse
  10. Cécile Bussiere

    Bonjour Anaëlle,
    J’ai écouté deux fois ton audio et ça a résonné avec ce que je vis en ce moment et ça m’a fait aussi du bien. Ça m’a déculabilisé vis à vis de ce que je traversais à la fois avec mon entreprise (je suis dans une coopérative) et aussi dans mon souhait de changement pro. Merci beaucoup.

    Réponse
    • Anaelle

      Très heureuse de lire ça Cécile. Courage à toi :-*

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

💌 La lettre des leaders du changement

🌟 Envie de mieux te connaître pour te saisir pleinement de ton pouvoir d'action et de transformation ? 
🌟 Envie de développer ton leadership pour le mettre au service de ta vision et tes projets ? De mieux te connaître, communiquer, relationner, coopérer… ?
 
Abonne-toi à ma newsletter et rejoins une tribu de 4 000+ leaders et futur·es leaders de la transition ! Je t'y partage des contenus qui font réfléchir et des offres spécialement concoctées pour toi👇

Pin It on Pinterest